Le trafic s’annonce un peu moins perturbé vendredi pour le début du 3e épisode de la grève en pointillé à la SNCF. Les syndicats maintiennent toutefois la pression. Seuls quatre TGV circulent entre la France et la Suisse.

Le trafic international sera «normal» pour les Eurostar qui relient Paris et Bruxelles, ainsi que «quasi normal» pour les Thalys qui connectent la France, la Belgique, l’Allemagne et les Pays-Bas.

Lire aussi: SNCF: comment la dette a déraillé

Aucun train en revanche ne circule entre la France et l’Italie et entre la France et l’Espagne. Et seul un train Lyria sur six circule. Cette dernière entreprise gère les liaisons en TGV entre la France et la Suisse.

Selon le site internet de la SNCF, quatre TGV sont assurés et ouverts à la vente: 1 aller-retour Paris-Lausanne, deux allers-retours Paris-Zurich, mais au départ de Bâle seulement, et 1 aller pour Paris, au départ de Bâle uniquement.

Grève moins suivie

Sur leur site internet les CFF rappellent que les clients touchés par la grève peuvent «se faire rembourser ou échanger gratuitement tous leurs billets TGV Lyria, y compris les billets Lyria qui ne seraient pas remboursables normalement».

Selon la SNCF, 38% des personnels indispensables à la circulation des trains seront en grève, soit beaucoup moins que lors du premier épisode de la grève (48% les 3 et 4 avril), mais davantage que dimanche dernier (35%) et moins que lundi (43%).

Le mouvement de grève a été lancé pour bloquer le projet gouvernemental de réforme du secteur ferroviaire.

Réforme «indispensable»

Jeudi, le président français, Emmanuel Macron, a dit vouloir «aller au bout» de cette réforme «indispensable» de la SNCF, qui «doit se réorganiser». Il a appelé les syndicats «au calme», affirmant les avoir «entendus».

Les quatre syndicats représentatifs à la SNCF, qui réclament depuis des semaines de «vraies négociations» sur la réforme, ont tous critiqué l’intervention présidentielle.

Le troisième épisode de la grève de deux jours sur cinq lancée début avril par le trio CGT-Unsa-CFDT s’achèvera dimanche à 07h55. SUD-Rail, qui a lancé une grève illimitée, doit manifester vendredi après-midi à Paris avec les étudiants, postiers et personnels de santé.

Lire également: Emmanuel Macron, le président qui parle «travail» et qui dit «merci»

A l’Assemblée nationale, les députés ont terminé jeudi la première lecture du projet de loi de réforme ferroviaire, qui fera l’objet d’un vote solennel mardi.