Conseil des droits de l'homme

Guerre des mots entre l'Inde et le Pakistan sur le Cachemire

A Genève, le ministre pakistanais des Affaires étrangères a tenu des propos incendiaires au sujet de l’Inde et de la révocation du statut d’autonomie constitutionnelle du Cachemire indien

La situation entre le Pakistan et l’Inde était déjà très volatile. Elle est désormais explosive, du moins en paroles. Les deux puissances nucléaires se sont affrontées verbalement mardi au Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève. Objet de la dispute: le Cachemire, une région divisée entre l’Inde et le Pakistan depuis 1947.

Devant le Conseil des droits de l’homme, le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Shah Mehmood Qureshi, a tenu des propos incendiaires à propos de l’attitude de New Delhi. Parlant de l’Etat du Jammu-et-Cachemire, il a déclaré: «Plus de 8 millions de Cachemiris, déjà soumis à l’oppression indienne depuis des décennies, ont été littéralement mis en cage par une occupation militaire illégale qui est passée de 700 000 à près de 1 million de soldats en quelques jours. […] L’Inde a transformé ce territoire en la plus grande prison de la planète.»