Fin 2021, le monde comptait 89,3 millions de réfugiés et déplacés internes, deux fois plus qu’il y a 10 ans, se désole ce jeudi le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Pire, depuis le début de l’année, l’invasion russe a déplacé entre 12 et 14 millions d’Ukrainiens à l’intérieur et à l’extérieur de leurs frontières. Pour la première fois, le seuil dramatique des 100 millions de personnes arrachées de chez elles est franchi. Rencontre avec Raouf Mazou, le numéro 2 du HCR et responsable des opérations.