Le président d’Haïti a été assassiné ce mercredi 7 juillet 2021, à 1h du matin, par un commando professionnel. Cet acte brutal fait régner une confusion totale dans le pays. Le premier ministre par intérim, Claude Joseph, a ordonné l’état de siège. «Je peux vous garantir que la continuité de l’Etat sera assurée», a-t-il déclaré quelques heures après l’événement. «Les membres du commando parlaient anglais et espagnol», a aussi révélé Claude Joseph.
Les rues de Port-au-Prince étaient pratiquement vides ce mercredi. Personne ne sait qui a tué le président, ni quel motif se cache derrière cet acte brutal.