Le Hamas va boycotter l'élection présidentielle prévue en janvier pour choisir un successeur à Yasser Arafat à la tête de l'Autorité palestinienne, a déclaré mardi le chef de ce mouvement radical palestinien dans la bande de Gaza. «L'élection présidentielle est illégale», a déclaré Mahmoud Zahar devant des journalistes alors qu'il s'apprêtait à rencontrer Mahmoud Abbas. «Cette élection est un prolongement du processus d'Oslo qui a déjà échoué et qui est fini», a-t-il dit, faisant référence aux accords d'Oslo signés en 1993 sur l'autonomie palestinienne. Le Djihad islamique avait déjà annoncé lundi qu'il boycotterait le scrutin prévu le 9 janvier. Cette décision était déjà attendue de la part du Hamas et du Djihad, étant donné qu'ils avaient rejeté les accords d'Oslo créant l'Autorité palestinienne. Ces boycotts devraient accroître les chances de Mahmoud Abbas de succéder à Yasser Arafat, qui a remporté la première et la seule élection présidentielle palestinienne en 1996.