Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump sont convenus de continuer «leurs discussions fructueuses sur la dénucléarisation», a indiqué vendredi l'agence officielle nord-coréenne KCNA, quelques heures après la fin abrupte et sans accord d'un sommet entre les deux hommes à Hanoï.

Le magnat de l’immobilier qui fanfaronnait hier encore ses talents de négociateur vient de se casser les dents, à Hanoï, au Vietnam, face au dirigeant nord-coréen. Les flatteries de Donald Trump n’auront pas suffi à faire plier son «ami» Kim Jong-un. Les deux hommes se sont quittés hier, peut-être en bons termes, mais sans accord sur l’épineux dossier du nucléaire nord-coréen.

Tout avait pourtant apparemment bien débuté mercredi avec une «excellente réunion» en tête à tête, suivie d’un dîner, comme s’en réjouissait Trump sur Twitter. Il y avait ensuite eu quelques signes encourageants jeudi: pour la première fois le dirigeant du régime reclus répondait à un journaliste étranger, et expliquait qu’il ne serait pas là s’il n’était pas disposé à parler de la dénucléarisation, le gros point de contentieux entre Pyongyang et Washington.