L’éternel règlement de comptes entre Paris et Marseille, deux villes françaises aux antipodes, est-il en train de se poursuivre par covid interposé? La pluie de critiques dans les médias sur la tenue d’un carnaval non autorisé ce week-end dans la cité phocéenne démontre en tout cas que celle-ci conserve bien son rang de «capitale de la colère» hexagonale face au coronavirus.

A lire aussi:Marseille, la métropole qui rime avec ruine