Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Un montage montre ce à quoi pourrait ressembler le billet de 20 dollars avec Harriet Tubman. Son impression est toutefois prévue pour 2030.
© HANDOUT

Etats-Unis

Harriet Tubman, première femme noire à figurer sur un billet américain

Le visage de l'abolitionniste et ancienne esclave apparaîtra sur le billet de 20 dollars. La nouvelle version sera dévoilée en 2020

Elle sera le futur visage du billet de 20 dollars. Pour la première fois, une femme noire, l'abolitionniste et ancienne esclave Harriet Tubman, va figurer sur un billet américain. Le Trésor a mis fin à un long suspense mercredi 20 avril.

«Je suis ravi d'annoncer que pour la première fois en plus d'un siècle, le billet de 20 dollars portera sur son recto le portrait d'une femme, Harriet Tubman», a déclaré le secrétaire américain au Trésor Jack Lew lors d'une conférence téléphonique. C'est aussi la première fois dans l'Histoire qu'une personnalité noire sera honorée sur un billet de banque aux Etats-Unis.

Au XIXe siècle, de rares femmes avaient déjà eu l'honneur d'apparaître sur un billet américain comme l'épouse du premier président des Etats-Unis George Washington, Martha ou l'Amérindienne Pocahontas.

Combat pour la liberté

Née dans le Maryland et connue pour son courage, Harriet Tubman a notamment aidé à la libération de plusieurs esclaves, les faisant passer au Canada avant la guerre de Sécession. Elle a ensuite rejoint l'armée de l'Union, comme cuisinière, infirmière puis espionne. Plus tard, elle a participé à la lutte pour le droit de vote des femmes.

«Au-delà de la figure historique, elle a tenu un rôle de modèle et de leadership pour notre démocratie», a affirmé Jack Lew citant les mots de cette héroïne morte à l'âge de 91 ans: «jusqu'à mon dernier souffle, je combattrai pour la liberté». «Une femme, une leader et une combattante de la liberté! Je ne peux imaginer meilleur choix pour le billet de 20 dollars qu'Harriet Tubman», s'est exclamé dans un tweet Hillary Clinton, candidate démocrate à la présidence américaine.

«A travers l'histoire, les femmes ont apporté d'importantes contributions à la société libre et démocratique d'aujourd'hui. Je me réjouis que le Trésor honore ces réalisations», a réagi Janet Yellen, première femme à présider la Réserve fédérale (Fed), qui émet la monnaie.

Vaste enquête d'opinion

En juin 2015, le Trésor avait annoncé son intention de remplacer le portrait du premier secrétaire américain au Trésor Alexander Hamilton (1789-1795) sur le billet de 10 dollars par celui d'une femme, dont le nom n'était pas encore décidé.

Mais ce projet avait soulevé l'ire des admirateurs de ce père fondateur de la Constitution. L'administration avait alors lancé une vaste enquête d'opinion pour savoir quelle femme devait être choisie, recevant «des millions de réponses», selon Jack Lew. Parmi les finalistes figuraient Eleanor Roosevelt et la militante de la lutte contre la ségrégation raciale Rosa Parks.

C'est en fait le design de trois billets (5 dollars, 10 et 20) qui va changer. Leurs nouvelles versions seront dévoilées en 2020, année où sera célébré le centième anniversaire du droit de vote des femmes aux Etats-Unis, a encore indiqué Jack Lew. Il a promis que le processus d'impression, initialement prévu pour 2030, «serait accéléré».

«Je fais un rêve»

La moindre popularité d'Andrew Jackson, 7e président des Etats-Unis, a sans doute aidé au choix de refondre le billet de 20 dollars. Il suscite la controverse pour son rôle dans l'expulsion des Indiens d'Amérique de leurs terres et paradoxalement fossoyeur d'une des premières tentatives de création d'une banque centrale. Une image de sa statue restera néanmoins au dos de cette coupure, a précisé Jack Lew.

Quant à la coupure de 5 dollars, qui gardera le portrait d'Abraham Lincoln, elle reflètera au dos des événements historiques intervenus sur les marches du monument Lincoln comme le discours de Martin Luther King, «Je fais un rêve».

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a