La situation d’urgence se poursuivait lundi 28 août au soir au Texas, où 12 000 soldats de la Garde nationale ont été mobilisés face aux inondations monumentales causées par la tempête Harvey. La métropole de Houston est paralysée.

Après trois décès confirmés liés à Harvey ce week-end, la tempête pourrait avoir causé six nouveaux décès, selon le service médico-légal du comté d’Harris, comprenant Houston; des autopsies devraient pouvoir le confirmer.

La montée des eaux

La menace principale reste la montée des eaux. A Houston, quatrième ville des Etats-Unis avec 2,3 millions d’habitants, le pic ne devrait être atteint que mercredi ou jeudi. C’est de cette métropole que les images les plus spectaculaires venaient. Les habitants avaient reçu pour consignes de rester chez eux, le maire ayant voulu éviter un exode potentiellement dangereux à l’approche de la tempête.

Lire à ce sujet: Houston au défi d’une très chère reconstruction

Plus de 2000 personnes ont été secourues à ce jour par la police et les pompiers de Houston, des opérations souvent effectuées grâce à des barques ou des bateaux légers dans des rues devenues canaux, avec de l’eau montant jusqu’à la taille ou plus haut. Les autorités locales ont appelé les Texans à la solidarité, notamment ceux qui disposent d’embarcations.

Sécurité, secours et accueil

La totalité des 12 000 soldats de la Garde nationale du Texas a été mobilisée par Greg Abbott, le gouverneur du Texas, deuxième plus grand Etat du pays. Ce corps de réservistes, composés de civils participant à des entraînements réguliers dans l’armée, aura pour tâche la sécurité et les secours.

L’agence fédérale des situations d’urgence, Fema, se prépare, elle, à accueillir 30 000 personnes dans des centres d’accueil d’urgence dans la région. A Houston, 5500 personnes étaient dans les centres lundi matin, et leur nombre devrait selon le maire augmenter de façon «exponentielle».

A Washington, à la veille de son déplacement sur place mardi, Donald Trump s’est félicité de la coordination des secours entre autorités fédérales et locales.

Mercredi en Louisiane

L’ouragan Harvey a touché la côte texane dans la nuit de vendredi à samedi avec des vents violents de 215 km/h, puis il a presque fait du surplace. Il a depuis été rétrogradé en tempête tropicale. Ce sont désormais les pluies torrentielles, et non les vents, qui représentent la plus grande menace.

Le cœur de la tempête, qui se déplace lentement, doit repasser sur le golfe mardi avant de remonter vers le nord-est mercredi, frappant ainsi le sud-ouest de la Louisiane. Le vent devrait rester à une vitesse modérée d’environ 75 km/h, mais des tornades étaient possibles lundi et mardi en Louisiane et dans le coin sud-est du Texas, selon un bulletin du service météorologique national.