Les Hongkongais boudent largement les urnes, ce dimanche, lors du renouvellement du Conseil législatif de la ville selon un nouveau processus imposé par Pékin.

A 19h30 locales (12h30 en Suisse), après onze heures de vote et à trois heures de la clôture, seuls 26,5% des inscrits avaient fait le déplacement pour désigner les 20 membres élus au suffrage universel sur les 90 que compte le Conseil législatif.

En apparence, la campagne électorale pour le Conseil législatif, l’assemblée locale, bat son plein à Hongkong, presque comme à l’accoutumée. Un peu moins visible quand même, et certainement moins bruyante que les autres années. Mais les affiches électorales ont fait florès aux sorties de métro, et les candidats s’échinent à distribuer leurs professions de foi aux croisements de rue, visages couverts par un masque chirurgical de rigueur et petite courbette discrète en guise de salutation.