Air, terre, mer, citoyens, médias, tout doit être sous contrôle. Pour la première fois depuis janvier 2020 et l’explosion de la pandémie de Covid-19, Xi Jinping met un pied hors de la Chine continentale. Il fera deux sauts de puce à Hongkong, ce jeudi et ce vendredi, à l’occasion du 25e anniversaire de la rétrocession du territoire par la Grande-Bretagne et de l’investiture du sixième gouvernement de la région administrative spéciale. Depuis 1997, tous les dirigeants du Parti communiste chinois ont assisté à la prestation de serment des chefs de l’exécutif local – la dernière visite de Xi Jinping à Hongkong remonte d’ailleurs à l’été 2017, pour l’adoubement de la dirigeante sortante Carrie Lam.