Révolte

«A Honkong, les manifestants violents jouent avec le feu»

Face à l’escalade de la crise à Hongkong, Xu Chen, représentant permanent de la République populaire de Chine auprès des Nations unies à Genève, l’explique au «Temps»: le gouvernement central ne reculera pas

Le Temps: Si vous prenez la parole aujourd’hui, cela signifie-t-il que la situation à Hongkong atteint un stade critique?

Xu Chen: Je me suis souvent rendu à Hongkong et j’ai été impressionné par la prospérité et la vitalité de cette société. Et j’ai été très choqué par le vandalisme et les attaques violentes qui s’y sont produits. L’urgence à ce stade, c’est d’arrêter la violence et de restaurer la stabilité et l’ordre. Sinon, la vie normale des citoyens et leurs droits humains fondamentaux ne seront plus garantis. C’est pourquoi je crois qu’il est plus que temps que nous prêtions attention à ce qui se passe à Hongkong.