Jean-Pierre Thierry le répète à tous ses interlocuteurs: les hôpitaux français sont entrés, depuis le début de la semaine, dans une phase de mobilisation générale qui exigera vite des mesures drastiques, tel le report massif d’opérations prévues de longue date. Pour le président de l’Union nationale des associations d’usagers du système de santé (France Assos Santé), «la pression sur le personnel hospitalier va devenir énorme. Pression médicale, pression psychologique, pression sur les infrastructures et les matériels. Regardez ce qui s’est passé en Chine avec la construction d’un hôpital géant à Wuhan.»