Chine

Hu Jintao quitte précipitamment le G8

Le président chinois a interrompu son voyage en Italie pour regagner Pékin. Ce matin, des centaines de Ouïgours, portant des armes improvisées, protestaient dans un quartier musulman d’Urumqi. Et cela dans un face-à-face tendu avec les forces de l’ordre.

Cette manifestation intervient au quatrième jour de graves violences interethniques dans la capitale de la région autonome du Xinjiang (nord-ouest), entre Ouïgours, ethnie majoritaire dans la région et Han, ethnie majoritaire en Chine, qui ont fait 156 morts dimanche.

Les Ouïgours se sont apparemment rassemblés pour protester contre des exactions commises selon eux la veille par des Hans contre des membres de leur communauté.

Leur nombre a grandi lorsque des hélicoptères ont largué sur le quartier des tracts affirmant que Rebiya Kadeer, chef de file des exilés ouïghours en exil aux Etats-Unis, avait fomenté les violences de dimanche.

Les manifestants étaient équipés d’armes de fortune, certains de bâtons surmontés de poignards, de tuyaux et de pierres, et faisaient face aux forces de sécurité en invectivant les policiers, dans une zone proche des quartiers de Hans.

Pas de président chinois au G8

Les troubles actuels sont les plus graves depuis plusieurs décennies et ont poussé le président Hu Jintao à interrompre son voyage officiel en Italie, où il devait aussi participer jeudi au deuxième jour des travaux du G8. Il est arrivé mercredi à l’aube en Chine.

Une quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que des responsables d’institutions multilatérales sont attendus à L’Aquila à l’occasion du G8.

Le sommet réunit l’Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie, le Japon et la Russie. Les travaux du sommet débuteront ce mercredi après-midi avec un déjeuner de travail.

Jeudi et vendredi, le sommet s’élargira à l’Afrique du Sud, le Brésil, l’Inde, le Mexique, l’Australie, l’Indonésie et la Corée du Sud pour aborder notamment la lutte contre le réchauffement climatique.

Publicité