Grâce à l'adoption de la résolution sur l'Irak, les dirigeants du G8 (Etats-Unis, Allemagne, Canada, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon et Russie) pourront se consacrer plus largement aux autres dossiers du moment. Mercredi matin, ils s'occuperont de l'économie mondiale et de la flambée des prix du pétrole, l'après-midi à «l'initiative pour un Grand Moyen-Orient et l'Afrique du Nord», avec la participation de l'Algérie, de Bahreïn, de la Jordanie, de la Turquie, de l'Afghanistan et du Yémen. Jeudi, la famine dans la corne de l'Afrique sera à l'ordre du jour. Ghana, Sénégal, Afrique du Sud, Nigeria et Ouganda participeront au sommet jeudi.