Dimanche matin, une autre embarcation a chaviré lors d’une tentative de traversée depuis Oran, en Algérie, après une panne de moteur. Les secours recherchaient douze migrants portés disparus en mer au sud de l’Espagne, ont indiqué les garde-côtes espagnols. Une opération de sauvetage a été lancée après qu’un voilier norvégien a annoncé avoir recueilli un migrant algérien, a indiqué un porte-parole des garde-côtes. Un hélicoptère envoyé sur zone a repéré un autre migrant à la mer et l’a secouru.

«Au cours de la journée d’aujourd’hui, quatre corps ont été retrouvés», a précisé un porte-parole du secours en mer espagnol ce samedi après la découverte de plusieurs corps sans vie au large de Cadix. Les recherches doivent se poursuivre dimanche, dans cette zone proche du Cap de Trafalgar.

Lire aussi: Hausse inquiétante des décès de migrants rejoignant l'Europe par la mer

Le bateau se trouvait à environ 60 km à l’ouest du Cap de Trafalgar, quand les sauveteurs ont commencé à intervenir, après avoir reçu une alerte jeudi soir. Trois survivants avaient alors pu être secourus peu avant 21h00 alors que leur embarcation de fortune était en train de couler.

Deux hommes se trouvaient à bord de l’embarcation aux côtés du cadavre d’une troisième personne, tandis qu’une femme était secourue dans l’eau et trois cadavres repêchés. Selon les rescapés, 28 personnes au total se trouvaient initialement dans le bateau sans qu’on connaisse leur nationalité ni leur point de départ.

L’année la plus meurtrière

Les drames de l’immigration sont récurrents au large des côtes de l’Espagne que les migrants essaient de rejoindre, malgré le danger, depuis les côtes marocaines ou algériennes notamment. L’Espagne n’est en général qu’une étape pour ces migrants dont la destination finale est souvent la France.

Au total, 27 136 migrants sont arrivés par la mer en Espagne continentale ou dans les archipels des Baléares ou des Canaries entre janvier et fin septembre, selon les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur. Soit un bond de 53,8% par rapport à la même période de 2020.

Pour poursuivre la lecture: Caroline Abu Sa'Da: «Nous n'avons rien à cacher sur les sauvetages de migrants»

Et selon des chiffres communiqués par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) fin septembre, 2021 constitue «l’année la plus meurtrière sur la route migratoire vers l’Espagne» avec au moins 1025 personnes mortes dans leur tentative de rallier l’Espagne ou ses archipels.

La route vers les Canaries, dans l’Océan atlantique, est particulièrement meurtrière car au moins 785 personnes ont péri en tentant de rallier cet archipel depuis l’Afrique occidentale entre janvier et août 2021, toujours selon l’OIM.

L’ONG Caminando Fronteras, qui se base sur les témoignages de migrants ou de leurs familles, estime elle que plus de 2000 personnes sont mortes ou ont disparu en tentant de rallier les Canaries en 2021.