Le premier ferry quitte le port du Giglio à 6 heures lundi matin pour rejoindre Porto Santo Stefano, sur la Péninsule. Tous les passagers sont vaccinés. Le navire est interdit à tous ceux qui refusent encore l’injection. Giacomo Landini devrait montrer un pass sanitaire renforcé pour monter à bord. Mais la peur de l’aiguille l’empêche d’obtenir le sésame concédé seulement après la vaccination ou la guérison. Or depuis lundi, le document est nécessaire pour utiliser les transports publics locaux. Ainsi, l’homme ne peut plus quitter son île toscane.