Ces trois derniers jours, on a beaucoup parlé de Ferguson, là où un policier blanc, Darren Wilson, a abattu de plus de six balles un Afro-Américain de 18 ans, Michael Brown, qui n’était pas armé. Un grand jury a estimé toutefois que le policier ne méritait pas d’être poursuivi en fonction des preuves dont il disposait.

Les relations entre la police et la population afro-américaine à Ferguson sont toutefois connues pour ne pas être bonnes et empreintes de confiance. Mais rien n’est comparable, en termes de dérapages policiers, à ce qui s’est passé à Cleveland samedi dernier. Une caméra de surveillance a filmé la scène montrant un enfant noir de 12 ans qui jouait avec un pistolet d’enfant (BB gun) être abattu froidement par des policiers. Ces derniers étaient à peine sortis de leur véhicule qu’ils tiraient déjà sur l’enfant qui était seul dans le parc et qui ne présentait aucune menace, ce d’autant qu’il avait un pistolet en plastique.

La vidéo, diffusée mercredi 27 novembre par la police de Cleveland, est accablante. Sur les images, on y voit le policier qui a tiré, le 22 novembre, sur Tamir Rice, un enfant noir de 12 ans qui jouait avec un pistolet factice. Sur l’enregistrement muet de 8 minutes pris par une caméra de surveillance, le jeune Tamir Rice joue avec sa fausse arme.

Il la pointe sur un piéton, la fait tourner autour de son doigt, puis la range à sa ceinture alors qu’il marche sur un trottoir près d’un parc enneigé. On le voit ensuite passer un bref appel avec son téléphone portable, faire une boule de neige et se mettre à l’abri sous un kiosque dans le parc.