Alors que la scène politique américaine ressemble toujours plus à un immense terrain de jeu pour gangs qui cherchent à se nuire, Donald Trump, désormais menacé par une procédure d’impeachment, multiplie les attaques à tout va. Son sort dépendra essentiellement de 20 sénateurs républicains. Au Sénat, la chambre à laquelle il reviendra d’instruire le «procès en destitution» de Donald Trump, il faudra deux tiers des voix, soit le vote de 67 sénateurs sur 100, pour qu’une destitution soit effective. Un scénario possible uniquement si 20 sénateurs républicains tournent le dos au président américain et votent avec les démocrates.

Lire aussi: Joe Biden, entre le marteau et l’enclume