Allemagne

Des incidents lors d’une manifestation pro-kurde dans l’ouest de l’Allemagne

Dimanche, la police a dispersé à l’aide de gaz poivre les militants qui protestaient devant l’aéroport de Düsseldorf contre l’intervention de l’armée turque en Syrie. Plusieurs personnes ont été blessées

Plusieurs personnes ont été blessées dimanche à l’aéroport de Düsseldorf (ouest de l’Allemagne) lors de heurts entre des manifestants pro-kurdes, des Turcs et la police, selon la police fédérale allemande. La police a dispersé à l’aide de gaz poivre les militants qui protestaient contre l’intervention de l’armée turque dans le nord-ouest de la Syrie contre la milice kurde des YPG depuis le 20 janvier.

Ce rassemblement d’environ 150 personnes a mal tourné et s’est soldé par «plusieurs blessés», a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police, sans plus de détails.

Plusieurs manifestations pro-kurdes ont eu lieu ce week-end en Allemagne. Celle de Düsseldorf n’avait pas été annoncée. Des photos publiées sur les réseaux sociaux ont montré des manifestants portant une banderole sur laquelle on pouvait lire: «Afrine est en train de devenir notre Vietnam – Nous vaincrons le fascisme».

Une mobilisation difficile en Angleterre

En Angleterre, des manifestations pro-kurdes ont entraîné la fermeture des gares Piccadilly à Manchester et King’s Cross à Londres. Dans la capitale, la police britannique s’était massée à l’entrée de la gare pour empêcher l’entrée des manifestants. A Manchester, en revanche, ils ont été des dizaines à parvenir jusqu’aux voies.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé samedi que l’opération actuellement menée dans la région d’Afrine serait étendue en direction de la frontière irakienne et notamment de la ville kurde symbolique de Kobané.

Lire aussi: Le régime syrien effectue une percée majeure dans la Goutha orientale

Une fois Afrine «nettoyée des terroristes, nous nettoierons aussi Minbej, Aïn al-Arab (nom arabe de Kobané, ndlr), Tal Abyad, Ras al-Aïn et Qamichli», a déclaré le président turc dans un discours télévisé prononcé à Mersin, dans le sud de la Turquie.

Publicité