Les risques inconsidérés qu’il a pris, en pleine flambée épidémique de Covid-19, pour gagner les élections régionales au Bengale-Occidental n’auront servi à rien. Dimanche 2 mai, le premier ministre indien, Narendra Modi, a essuyé une défaite humiliante dans cet Etat peuplé de 96 millions d’habitants, dans l’est du sous-continent.

Lire aussi: L’Inde, un continent en détresse face au covid