Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Antonio Guterres espère une mise en vigueur du Traité de non-prolifération nucléaire en 2020.
© SALVATORE DI NOLFI/AP

Nations Unies

Initiative onusienne pour le désarmement et le contrôle des armes

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a annoncé qu’il élaborait une nouvelle action pour le désarmement mondial

La communauté internationale a besoin «d’urgence d’une nouvelle vision commune de désarmement» face aux tensions, notamment sur le nucléaire. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a annoncé lundi à Genève qu’il préparait une nouvelle initiative.

«Le désarmement et le contrôle des armes sont prioritaires pour moi», a-t-il affirmé devant la Conférence du désarmement. Son initiative doit «restaurer le rôle du désarmement […] pour maintenir la paix et la sécurité internationales».

Les armes de guerre sont vendues et commercialisées comme des produits de consommation ordinaires

Antonio Guterres

Antonio Guterres promet des «actions pratiques et applicables». Ce plan doit porter sur les priorités de la prévention, de la mise en œuvre des principes humanitaires face aux armes conventionnelles en milieu urbain, du développement durable et des menaces futures comme les armes autonomes ou les robots tueurs. Il faut notamment répondre à l’accumulation des armes et établir un nouveau consensus pour l’élimination des armes nucléaires, a-t-il dit.

Lire: Le Conseil fédéral refuse de ratifier le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires

Malgré un réchauffement intercoréen et des réductions des capacités américaines et russes, davantage de mesures sont nécessaires, selon lui. Il reste quelque «150 000 armes nucléaires dans le monde», ce qui a probablement motivé l’adoption en 2017 du Traité pour l’interdiction de cet armement, sans les puissances nucléaires.

Présidence suisse attendue

Et les dépenses militaires mondiales dépassent toujours largement 1500 milliards de dollars (un peu plus de 1200 milliards de francs) par an. «Les armes de guerre sont vendues et commercialisées comme des produits de consommation ordinaires», a expliqué Antonio Guterres.

Il a demandé à la Haute représentante pour le désarmement Izumi Nakamitsu de dialoguer avec de nombreux acteurs, dont les Etats membres et la société civile, pour activer son initiative. Il souhaite aussi le succès de la révision du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) en 2020, une entrée en vigueur «sans délai» de celui d’interdiction des tests nucléaires et un établissement des responsabilités en cas d’utilisation d’armes chimiques.

La Suisse doit prendre dans trois semaines la présidence de la Conférence. Bloquée depuis plus de 20 ans, celle-ci a adopté récemment le principe de cinq organes subsidiaires pour tenter d’avancer.

Lire: Carlo Sommaruga: «La Suisse doit ratifier le Traité d’interdiction des armes nucléaires»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a