Asie

Inondations et éboulements au Japon font 156 morts

Les recherches se poursuivent dans la partie sinistrée de l’ouest de l’archipel, où des dizaines de personnes sont toujours disparues

Les inondations et glissements de terrain provoqués par de très violentes précipitations dans l'ouest du Japon ont tué au moins 156 personnes, a annoncé mardi le porte-parole du gouvernement.

Il s'agit de la plus grave catastrophe liée à un phénomène météorologique dans l'archipel depuis 1982. Le Premier ministre Shinzo Abe se rendra sur place mercredi, a également indiqué Yoshihide Suga, lors d'un point de presse.

Un franc soleil est revenu, mais il complique les opérations de secours, en raison des risques très forts d’insolation et de coups de chaleur. Lundi, quelque 75 000 pompiers, policiers et soldats s’affairaient sur place. Le désastre s’étend à plusieurs provinces, sur des terrains parfois très accidentés.

Des quartiers recouverts de boue

Les éboulements ont entraîné avec eux des maisons totalement détruites au passage. La boue a recouvert des quartiers entiers. Les cours d’eau en furie sont sortis de leur lit et ont complètement noyé des quartiers entiers de villes et de villages, montant jusqu’au milieu du premier étage des maisons, avant de redescendre en ayant tout saccagé, ont constaté sur place des journalistes.

Lire aussi: Des pluies diluviennes provoquent 100 morts au Japon

Des records de pluviométrie ont été enregistrés en 72 heures dans 118 points d’observation répartis dans une quinzaine de préfectures. Près de 70% du territoire nippon est constitué de montagnes et de collines. Beaucoup d’habitations sont construites sur des pentes abruptes ou des plaines inondables.

Face à la gravité de la situation, le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a décidé d’annuler une tournée prévue à partir de mercredi en Belgique, en France, en Arabie saoudite et en Egypte.

Publicité