Elle a fêté son 52e anniversaire mercredi dans la prison No 4 de Moguilev. Le lendemain, l’association biélorusse de défense des droits humains Viasna s’inquiétait d’une dégradation de l’état de santé de Natallia Hersche, indiquant que «le médecin de la prison ne permet pas au frère de Natallia de lui faire passer le médicament nécessaire».