Le Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko a mis fin jeudi à trois jours de silence complet depuis sa défaite à l’élection présidentielle de dimanche pour accuser le vainqueur Viktor Ianoukovitch, de promesses «mensongères», lors d’un conseil des ministres.

«Après l’élection, les mensonges commencent à se révéler», a-t-elle lancé, selon des images de la télévision. Elle commentait le vote au Parlement d’un projet de loi pour augmenter les «normes sociales» qui n’a pas été soutenu par le parti de Viktor Ianoukovitch, bien que celui-ci ait promis pendant sa campagne de tout mettre en oeuvre pour augmenter le niveau de vie des Ukrainiens.

«Les gens doivent prendre cela en compte pour définir leurs préférences politiques pour l’avenir», a-t-elle poursuivi. Battue à la présidentielle de dimanche, Ioulia Timochenko s’est refusé jusque-là de reconnaître sa défaite et son état-major électoral a indiqué qu’il préparait des plaintes devant les tribunaux pour contester le résultat du vote.