Le pétrolier Asphalt Princess est à nouveau sous contrôle. «L’incident est clos», disait mercredi matin l’UKMTO (The United Kingdom Maritime Trade Operations), une agence qui surveille les activités maritimes pour le compte de la marine britannique. Au large des Emirats arabes unis, l’Asphalt Princess venait de connaître ce qui semblait être une tentative de détournement, menée par des hommes armés obéissant en apparence à l’Iran. Mais la menace s’est évanouie, aussi mystérieusement qu’elle était venue.