Arman Abdolali a été pendu le 24 novembre 2021 sans que ses parents aient pu lui dire au revoir. L’exécution du jeune Iranien a créé une vague d’indignation parmi les organisations de défense des droits humains, mais aussi sur les réseaux sociaux, car il a été condamné à mort pour un fait survenu alors qu’il n’avait que 17 ans. Il en avait 25 au moment de sa mort. La République islamique d’Iran a l’un des taux les plus élevés du monde d’exécutions de personnes mineures au moment des faits qui leur sont reprochés.