«Aujourd'hui, toutes les villes kurdes d’Iran sont en grève. Tout est fermé. Dans le reste du pays, je ne suis pas sûre, mais je vois sur la chaîne indépendante d’informations Iran International que beaucoup suivent le mouvement. Dans le Kurdistan iranien, la situation est terrible. Nous manquons de beaucoup de choses et notamment de médicaments, presque plus rien n’est envoyé dans notre région.