Dès la première minute du débat télévisé lundi soir, Leo Varadkar, le chef du gouvernement irlandais sortant, a tenté de le rappeler. «J’ai guidé le pays face au Brexit, l’un des principaux changements politiques depuis des décennies.» Mais son message est tombé à plat. Les deux autres candidats qui veulent prendre sa place n’ont pas mentionné le dossier. En Irlande, alors que les élections législatives ont lieu samedi, le Brexit est devenu un non-sujet.