C’est un secret de Polichinelle: même s’il ne le crie pas sur les toits, Israël est l’un des grands pourvoyeurs d’armes de l’Azerbaïdjan, à qui il a fourni toutes sortes d’équipements militaires, allant des drones aux missiles, en passant par des armes légères et des systèmes de radar. Mais le pays du Caucase utilise-t-il actuellement les «drones tueurs» israéliens dans son offensive lancée contre l’Arménie à propos de l’enclave séparatiste du Haut-Karabakh? Les responsables azerbaïdjanais eux-mêmes le confirment volontiers. La Cour suprême israélienne, cependant, a jugé mercredi que l’utilisation de ces armes n’était pas prouvée. Les juges israéliens refusaient ainsi d’envisager un possible arrêt des livraisons d’armement vers ce pays.

Lire aussi: Le lutteur valaisan et les millions de l’Azerbaïdjan