En Israël, Nestlé est au centre de la rogne des consommateurs. Sa principale filiale israélienne, Osem, a annoncé à la fin du mois de décembre une hausse de ses prix de 3 à 7% dès le mois de février. Sur les réseaux sociaux et dans les supermarchés, les appels au boycott se multiplient. A la tête des protestataires? Guy Lerer, le journaliste et présentateur vedette de l’émission quotidienne d’actualité «le tube», diffusée sur la chaîne israélienne Channel 13. En Israël, la «pasta protest» est lancée.