D’accord sur à peu près rien, si ce n’est leur aversion pour un Benyamin Netanyahou dont ils voulaient débarrasser la politique israélienne, les partis politiques qui formaient depuis le 2 juin 2021 la plus audacieuse des coalitions de l’histoire du pays ont annoncé leur divorce lundi soir. Il sera acté lundi prochain lors d’un vote au parlement qui amènera les citoyens lassés de ce grand huit politique vers une cinquième élection en moins de quatre ans.