La crise mondiale du Covid-19 va-t-elle changer la pratique politique, l’économie, la société, la culture? Nous consacrons une série de près de 30 articles à ce sujet, durant plusieurs jours sur notre site, et dans un numéro spécial le samedi 13 juin.

Retrouvez, au fur et à mesure, les articles dans ce dossier.

«La première ministre de Nouvelle-Zélande pourrait être le dirigeant le plus efficace de la planète.» Le 19 avril, The Atlantic ajoute à la pression déjà considérable sur les épaules de Jacinda Ardern. Helen Clark, qui a elle-même occupé cette fonction entre 1999 et 2008, déclare au magazine américain que la pandémie est le genre de crise qui forge ou broie les dirigeants. «Et elle forgera Jacinda», assure celle qui a été son mentor. Le 8 juin, Jacinda Ardern peut souffler: pour la première fois depuis l’irruption du coronavirus dans la vie de ses concitoyens, le pays ne compte plus aucun cas actif.

Lire aussi:  Jacinda Ardern, la femme calme que la planète adule