Carnet Noir

Jacques Chirac, une vie française

L’ancien président de la République s’est éteint jeudi matin à l’âge de 86 ans, a annoncé sa famille. Son héritage politique est à l’image de l’homme qu’il fut: trop pressé, écartelé entre ses aspirations au long cours, et les contraintes d’une vie politique consacrée à la conquête, plus qu’à l’exercice du pouvoir suprême

Trois photographies, pour résumer une vie politique si française. La première, prise en mai 1968 dans la grande salle de réunion du Ministère du travail, rue de Grenelle (face à l’Ambassade de Suisse à Paris) montre un Jacques Chirac résolu, face aux dirigeants communistes de la CGT alors au faîte de leur puissance. La légende dit que le jeune secrétaire d’Etat de 36 ans, poulain du premier ministre Georges Pompidou, porte un pistolet caché dans sa veste au cas où… Tel est Chirac le «bulldozer», que la succession de Pompidou, après le décès de ce dernier en 1974, transforme en patron du parti gaulliste, et rapidement en principal adversaire de celui qui le nomma à Matignon sitôt élu à l’Elysée: Valéry Giscard d’Estaing.

Lire également:Jacques Chirac en Suisse: une visite officielle et une gaffe diplomatique