Luis Ricardo Miranda est un homme discret et posé. C’est pourtant ce haut fonctionnaire anonyme du Ministère de la santé qui pourrait faire tomber Jair Bolsonaro. Responsable des importations du Ministère, il a dénoncé des malversations dans l’achat du vaccin indien Covaxin qui éclaboussent le président brésilien. Vendredi 25 juin, son témoignage devant la Commission d’enquête parlementaire (CPI) sur la gestion de la pandémie de Covid-19 par le gouvernement a donné un coup de fouet à une procédure de destitution du président d’extrême droite.