Le Japon se préparait sans enthousiasme aux élections sénatoriales du 10 juillet quand est survenu l’assassinat de l’ancien premier ministre, Shinzo Abe. Le scénario d’une nouvelle victoire du Parti libéral démocrate, le PLD au pouvoir, se dessinait. Les petits camions des candidats bravaient la chaleur de l’été nippon et arpentaient les rues de l’Archipel pour convaincre les indécis. En ce vendredi 8 juillet, cette figure tutélaire venait apporter son soutien au candidat de Nara. La ville de l’ouest du Japon était sous les nuages. Un vent léger soufflait.