Du Nebraska au Montana, en passant par le Dakota du Sud, notre correspondante aux Etats-Unis a réalisé une série de reportages à la rencontre des Amérindiens. Pour raconter le poids de l'histoire, la situation particulière des réserves et faire découvrir des personnages qui incarnent une nouvelle forme de militantisme et un renouveau dans la manière dont les «Indiens d'Amérique» sont perçus.

L'épisode précédent: A Pine Ridge, ce nid de rebelles amérindiens

Un coquillage blanc avec des cendres de sauge brûlée. En rencontrant Kevin Abourezk dans l’Indian Center de Lincoln, capitale du Nebraska, notre but était surtout de le titiller sur son statut de journaliste amérindien travaillant pour un média amérindien. Peut-il vraiment rester neutre? Ne serait-il pas davantage activiste que journaliste? Au final, s’il a raconté son métier avec passion, il s’est aussi ouvert et a évoqué ses propres tourments intérieurs, comment il s’est détourné de ses racines en ayant «honte d’être Amérindien» avant de retrouver la fierté de ses origines. La venue impromptue de Renee Sans Souci, avec son coquillage blanc qu’elle a délicatement posé sur la table, y était peut-être pour quelque chose. L’heure était à la confidence.