Jean Castex n’a pas accompagné Emmanuel Macron à Lourdes, le 16 juillet dernier. Dommage. Au pied des Pyrénées, la ville chérie des pèlerins catholiques du monde entier porte en effet en elle ce que le chef du gouvernement français – maire d’une commune de la région avant de prendre les rênes du pays voici un an – espère tant depuis sa nomination surprise à Matignon, le 3 juillet 2020: un miracle sanitaire. Pour que le déconfinement total du pays, dont il assurait la mise en œuvre voici un an comme haut fonctionnaire, devienne enfin réalité malgré l'ombre d'une «quatrième vague» de la pandémie (21 000 nouveaux cas mercredi 21 juillet) et la nécessité d'accélérer la campagne de vaccination pour atteindre l'objectif de 50 millions de personnes ayant reçu une première injection d'ici la fin août (contre environ 38 millions à la mi juillet)...

Retrouvez notre suivi de l’actualité française