Royaume-Uni

Jeremy Corbyn, l’eurosceptique qui détient les clés du Brexit

Après avoir échoué à convaincre l’aile dure des anti-européens, Theresa May s’est sentie obligée de se tourner vers le leader de l’opposition travailliste. Une initiative qui a créé un tollé dans son parti

Quelle ironie! Jeremy Corbyn, l’homme qui avait voté contre l’adhésion du Royaume-Uni à la Communauté européenne en 1975 et qui reste l’une des figures les plus haïes par les conservateurs, pourrait décider du sort du Brexit. Mardi soir, constatant à regret que son aile droite refusait de voter en faveur de son accord de retrait de l’Union européenne, Theresa May a décidé de se tourner vers le leader de l’opposition pour trouver un compromis. Jeremy Corbyn a immédiatement répondu positivement, se disant «très heureux» de chercher un terrain d’entente: «Nous reconnaissons qu’elle a fait un geste.» L’opposant a désormais les clés de l’avenir du Brexit.

La rage des conservateurs

Mercredi, les deux leaders se sont rencontrés à Downing Street pour une première séance de négociations de deux heures, qui s’est «très bien» passée, d’après Jeremy Corbyn. «Les discussions ont été constructives, chacune des parties montrant de la flexibilité et une volonté de mettre fin à l’incertitude actuelle sur le Brexit», ajoute le porte-parole de Theresa May. Deux équipes de négociateurs ont été mises en place et devaient se rencontrer une nouvelle fois dans la soirée.