Le 28 février, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU entame sa 49e session qui s’achèvera le 1er avril. Parmi les 47 membres de l’institution onusienne, la présence des cinq membres permanents du Conseil de sécurité promet des étincelles dans un contexte géopolitique très tendu. Quel rôle peut jouer l’Europe, tiraillée entre la Chine et les Etats-Unis et en froid avec la Russie? Ambassadeur de France auprès des Nations unies à Genève, Jérôme Bonnafont livre son analyse à l’heure où Paris exerce pour six mois la présidence tournante de l’UE.