Qualifier Vladimir Poutine de «criminel de guerre»? En franchissant le pas, mercredi après-midi, Joe Biden a déclenché la furie du Kremlin. Difficile dans ces conditions de l’accuser de «mollesse» face au président russe. Et d’avoir peur de «provoquer» Moscou.