Des avertissements. Et des recherches de garanties. Vendredi, lors de son tout premier contact depuis le début de la guerre en Ukraine avec le président chinois Xi Jinping, Joe Biden avait un but bien précis: tester la solidité du soutien de Pékin à Moscou et avertir que toute aide accordée à Vladimir Poutine ne resterait pas sans conséquence. Le moment est décisif: le soutien de la Chine à la Russie fait apparaître de timides lézardes. Mais des lézardes qui pourraient n’être que de façade.