Depuis le début de l’invasion russe, Washington a déjà accepté de livrer des armes à Kiev pour l’équivalent de 3,4 milliards de dollars. Voilà que Joe Biden franchit un pas spectaculaire en demandant au Congrès de débloquer 33 milliards de dollars d’aide supplémentaire, dont 20 milliards pour de l’armement. De l’armement qui s’avère toujours plus offensif. Drones tueurs, hélicoptères, artillerie lourde – dont «dix armes antichars pour chaque blindé russe en Ukraine», selon les explications données jeudi par Joe Biden – , font désormais partie des livraisons.