L’ancien garde de camp nazi John Demjanjuk, 89 ans, sera jugé en Allemagne pour «complicité d’assassinat dans 27’900 cas», a annoncé dans un communiqué lundi le parquet de Munich (sud du pays).

«Au vu des expertises médicales, l’accusé est considéré comme étant en mesure de comparaître. Les médecins recommandent cependant de limiter à deux fois 90 minutes par jour la durée des audiences», ajoute le parquet. «Il revient désormais à la cour d’assises de Munich de décider de la poursuite de la procédure», conclut le communiqué.

John Demjanjuk, un apatride d’origine ukrainienne, est accusé d’avoir participé à la «solution finale» au camp d’extermination de Sobibor, aujourd’hui en Pologne, où il a été gardien du 27 mars 1943 à fin septembre 1943. L’accusé, qui vivait aux Etats-Unis depuis les années 1950, en avait été expulsé le 11 mai vers Munich (sud de l’Allemagne) à l’issue d’une bataille judiciaire acharnée centrée sur son état de santé.

Il est incarcéré depuis à Munich. Son procès devrait être l’un des derniers organisés en Allemagne contre un criminel nazi.