L’essentiel de la journée

Un nombre croissant de compagnies aériennes coupent désormais tous les ponts avec la Chine. En fin d'après-midi, Lufthansa et Swiss ont rejoint le mouvement.

L'OMS se réunit à nouveau jeudi, et devrait statuer d'une nouvelle qualification du virus.

Le coronavirus a fait à cette heure 132 morts et a contaminé 5974 personnes.

Retrouvez notre suivi de la journée de mardi, et celle de lundi.


■ L'OMS en nouvelle urgence jeudi

Un expert de l'Organisation mondiale de la santé s'est exprimé en fin de journée, appelant «le monde entier à agir».

La journée de demain sera plus cruciale pour l'OMS. Tedros Adhanom Ghebreyesus, son directeur général, annonce qu'il convoque jeudi le comité d'urgence sur le coronavirus «pour me conseiller sur la question de savoir si l'épidémie actuelle constitue une urgence de santé publique de portée internationale».


■ Mais que sont ces thermomètres?

Ils deviennent omniprésents dans les images venues des pays asiatiques: les thermomètres frontaux sont bien connus des amateurs, notamment dans le marché des fournitures de santé pour bébés – ils permettent une prise de température qui ne soit pas douloureuse.

Ils fonctionnent par infrarouges. Le temps de pose, si l'on peut dire, est de 7 secondes. On en trouve pour une vingtaine de francs ou plus.


■ Le virus au Moyen-Orient

Le ministère de la Santé des Emirats arabes unis indique que quatre personnes de nationalité chinoise contaminées par le nouveau coronavirus ont été identifiées dans le pays. Elles sont toutes membres d'une famille venant de Wuhan. C'est vraisemblablement le premier cas avéré au Moyen-Orient.


■ Swiss annule ses vols

Quatre heure après avoir affirmer continuer l'exploitation, Swiss annule finalement ses vols vers la Chine, confirme un porte-parole au Temps. Il y aura un ultime vol, puis l'arrêt.

La maison mère Lufthansa suspend ainsi immédiatement ses vols vers et en provenance de la Chine continentale. Swiss et Austrian Airlines auront un dernier vol. L'annulation court jusqu'au 9 février.


■ Ikea prend une mesure drastique

Ikea annonce la fermeture, jusqu'à nouvel ordre, de la moitié de ses 30 magasins en Chine afin de contribuer à la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus.

Dans un communiqué aux agences, Ikea «va fermer environ la moitié de ses magasins en Chine continentale, provisoirement et jusqu'à nouvel ordre, à partir du 29 janvier (...). Les collaborateurs d'Ikea sont priés de rester chez eux en conservant l'intégralité de leur salaire».


■ Le médecin cantonal vaudois précise

Sollicité par Le Temps, le médecin cantonal vaudois Karim Boubaker apporte quelques précisions sur les «deux cas suspects» dont il a parlé hier soir sur les ondes de la RTS. Il précise que les deux patients concernés sont au CHUV, et il écrit qu'«il s’agit de deux personnes domiciliées dans le canton et qui étaient en Chine pour des motifs professionnels. Les deux situations cliniques sont simples. La première a un résultat négatif, nous sommes en attente du résultat pour l’autre.»


■ Des files d'attente pour acheter des masques

Même s'ils en portent, les badauds attendent longuement pour se fournir en masques faciaux, raconte ce photographe de l'agence Chinatopix, dans une image prise à Nanning, province autonome de Guangxi, non loin de la frontière avec le Vietnam.


■ «Les Echos» raconte Pékin, ville morte

Dans un restaurant à Pékin, «le serveur déconseille de prendre le menu en main. "C'est dangereux, met-il en garde. Vous pouvez plutôt commander avec votre mobile." Même anxiété chez les livreurs à deux roues. "Paraît-il que le virus se transmet par contact. Du coup, je mets la commande devant la porte du client et je m'en vais sans attendre", indique l'un d'eux», raconte un correspondant des Echos à Pékin (l’article est en libre accès).

Il décrit cette «mégapole aux 22 millions d'habitants a des allures de ville morte en pleine semaine de congé du Nouvel An chinois».

■ Les Britanniques de retour de Wuhan seront isolés pendant 14 jours

Les Britanniques qui vont être évacués de Wuhan seront emmenés dans une base militaire à leur arrivée au Royaume-Uni, a indiqué l'agence de presse britannique PA, citant le ministère de la Santé.

«Nous travaillons dur pour ramener les citoyens britanniques de Wuhan. (...) Toute personne qui revient de Wuhan sera isolée de manière sécurisée pendant 14 jours, avec toute l'attention médicale nécessaire», a déclaré le ministre de la Santé Matt Hancock sur Twitter.


■ Dans certains villages en Chine, on ferme les portes

Une correspondante de France Télévisions raconte comment les villageois commencent parfois à ériger leur propre système de sécurité, et refuser l'entrée du bourg à certains.


■ Dans les aéroports, des passagers auscultés

Avec l'expansion du virus et les mesures de sécurité monte une imagerie technologique nouvelle. Par exemple les grands écrans de scan des passagers, ici en Malaisie.


■ Comme Lufthansa, Swiss maintient ses vols

Swiss va continuer, tout comme sa maison-mère Lufthansa, de desservir les destinations en Chine. La compagnie suit cependant l'évolution «très attentivement» et décidera, en coopération avec les autorités, d'éventuelles mesures, indique une porte-parole de Swiss à l'agence AWP.

Les clients peuvent annuler ou changer gratuitement leurs réservations à destination de Pékin ou Shanghaï. Les billets d'avion doivent avoir été réservés avant le 23 janvier pour un voyage entre le 24 janvier et le 23 février.


■ En Suisse, des cas suspects mais négatifs 

Une cinquantaine de cas suspects d'infection au coronavirus ont été analysés à ce jour en Suisse. Ils se sont tous révélés négatifs, a indiqué mercredi Daniel Dauwalder, de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), à Keystone-ATS.

L'Office fédéral n'a pas donné de précision sur ces cas, notamment sur les cantons d'où provenaient les personnes. Il n'a pas non plus indiqué combien de cas étaient encore en cours d'analyse. Il s'agit d'un processus continu, a-t-il expliqué.


■ En vidéo, «Le Temps» revient sur le coronavirus en cinq questions 

  • Qu'est-ce qu'un coronavirus?
  • Comment ce virus est-il apparu? 
  • Quels sont les risques pour l'être humain? 
  • Coronavirus, SARS, H1N1: quelles différences? 
  • Quels risques de voir apparaitre ce virus en Suisse? 

■ Le Kazakhstan coupe toutes ses liaisons de transport avec la Chine

Le Kazakhstan a ordonné mercredi la fermeture des liaisons en bus, en avion et en train avec la Chine voisine et l'arrêt de la délivrance des visas aux Chinois en raison de la propagation du nouveau coronavirus.

Les liaisons en bus cesseront dès mercredi, les ferroviaires le 1er février, et les liaisons aériennes régulières le 3 février, selon un communiqué du gouvernent kazakh qui ne précise pas la durée de ces mesures.


■ De nouvelles mises en quarantaine 

L'équipe féminine chinoise de football a été placée en quarantaine dans un hôtel de Brisbane à son arrivée en Australie pour un match des éliminatoires des Jeux olympiques, de crainte de la propagation du nouveau coronavirus, ont annoncé les autorités.

La Guinée équatoriale a également mis en quarantaine quatre voyageurs arrivés en provenance de Pékin, a annoncé le gouvernement mercredi, appliquant ainsi une mesure d'isolement systématique prise pour empêcher toute propagation du coronavirus.


■ En France, les masques en rupture de stock dans les pharmacies 

Bien qu'inefficace pour se prémunir d'une éventuelle infection, les masques sont en rupture de stock dans les pharmacies françaises apprend-on sur le site de Franceinfo.


■ Le virus fait plonger la Bourse de Hong Kong

La Bourse de Hong Kong, qui était fermée depuis la fin de semaine passée pour la trêve du Nouvel An en Chine, a plongé mercredi, victime des craintes liées au nouveau coronavirus, tandis que la Bourse de Tokyo a rebondi.

L'indice Hang Seng de Hong Kong a abandonné 2,8% à 27.160,63 points, emporté notamment par la chute des titres de la compagnie aérienne Cathay Pacific (-3,2%) ou de l'exploitant de casinos Galaxy Entertainment (-5%).

Lire également: En Chine, l'hécatombe causée par le coronavirus se poursuit

«Les marchés vont rester très volatils en raison des incertitudes liées au virus, et cela ne se redressera pas tant qu'il n'y aura pas de preuve claire de régression de l'épidémie», a commenté Banny Lam, de CEB International Investment.


■ Sur les réseaux sociaux, #JeNeSuisPasUnVirus

Sur Twitter notamment, le hashtag #JeNeSuisPasUnVirus est toujours en vogue. Lancé par plusieurs internautes, il fait état des amalgames et du «racisme anti-asiatique» proférés au motif du virus.

L'Agence France-Presse, via son compte twitter @AfpFactuel a jugé bon de publier un thread sur les infos et infox circulant sur le coronavirus. 


■ Des compagnies aériennes suspendent ou réduisent leurs vols vers la Chine

  • BRITISH AIRWAYS: la compagnie britannique a annoncé mercredi la suspension immédiate de tous ses vols vers la Chine continentale. Une décision qui suit la consigne émise par le Royaume-Uni d'éviter de se rendre dans le pays. C'est la première compagnie européenne à annoncer une telle mesure.

 

  • LION AIR: le groupe aérien indonésien qui exploite la plus grande flotte d'Asie du sud-est va suspendre ses vols vers la Chine à partir du 1er février. Au total, ce sont plus de 15 destinations chinoises qui sont desservies par cette compagnie ou sa filiale Batik Air. Un million de touristes chinois se rendent chaque année en Indonésie.

 

  • UNITED AIRLINES: la compagnie américaine a annoncé dès mardi qu'elle suspendait «certains vols» vers Pékin, Shanghai et même Hong-Kong entre le 1er et le 8 février. Les autorités américaines ont conseillés à leurs ressortissants de ne pas se rendre en Chine en ce moment.

 

  • CATHAY PACIFIC: la compagnie dont le principal hub est installée dans l'aéroport international de Hong Kong a indiqué qu'elle allait «progressivement réduire», au moins de moitié, ses vols vers et en provenance de Chine continentale. Cette décision prendra effet jeudi, jusqu'à fin mars.

 

  • AIR FRANCE: la compagnie française a indiqué à l'AFP que pour l'instant son programme de vol demeurait inchangé. Comme les autres compagnies, elle a suspendu ses vols vers Wuhan, l'épicentre de l'épidémie, depuis le 24 janvier. 

 

  • LUFTHANSA: Pas d'annulation non plus pour la compagnie allemande qui affirme «avoir mis en place plusieurs mesures». Des masques ont notamment été distribués au personnel de cabine et au sol. 

■ Starbucks ferme la moitié de ses points de vente en Chine

Le coronavirus continue de paralyser l'économie. Le géant Starbucks a fermé plus de 2000 cafés en Chine continentale soit plus de la moitié de ses points de vente.


■ La carte de l'expansion du virus en temps réel 


■ Ski alpin: les épreuves de Coupe de monde prévues en Chine en février annulées 

Les épreuves de Coupe de monde de ski alpin prévues en février ont été annulées, a annoncé mercredi la Fédération internationale (FIS).

«En raison de l'épidémie et de la propagation continue du nouveau coronavirus, la FIS et l'Association chinoise de ski ont décidé conjointement d'annuler les prochaines courses de la Coupe du monde masculine prévues les 15 et 16 février 2020 à Yanqing», indique la FIS dans un communiqué. Cette course devait être le premier test event avant les JO d'hiver de 2022 à Pékin.


■ L'Australie veut mettre ses citoyens suspects dans le camp controversé de l'île Christmas

L'Australie veut évacuer ses ressortissants de la province chinoise du Hubei, considérée comme le cœur de l'épidémie, sur l'île Christmas, selon un projet dévoilé mercredi. Ce territoire de l'océan Indien accueille en temps normal les demandeurs d'asile dans un camp qui a souvent défrayé la chronique.

Le premier ministre australien Scott Morrison a expliqué que les Australiens considérés comme «vulnérables», et notamment les enfants et les personnes âgées, ainsi que les personnes de passage dans la ville chinoise de Wuhan et la province du Hubei seraient prioritaires pour les efforts d'évacuation. Les autorités estiment à 600 le nombre d'Australiens dans cette zone.

Scott Morrison a indiqué que les personnes évacuées seraient placées en quarantaine sur l'île Christmas. Il a précisé que l'armée prêterait son concours à l'accueil des évacués sur l'île Christmas.


■ British Airways suspend tous ses vols

British Airways annonce la suspension immédiate de tous ses vols vers la Chine. Dans une déclaration transmise aux agences de presse, la compagnie indique que «nous avons suspendu tous les vols vers et en provenance de la Chine continentale avec effet immédiat à la suite de la recommandation du ministère des Affaires étrangères».


■ Les évacuations commencent

Le Japon et les Etats-Unis ont évacué mercredi de Chine plusieurs centaines de leurs ressortissants bloqués à Wuhan. Un avion japonais transportant quelque 200 ressortissants nippons s'est posé en début de matinée à Tokyo. «Je suis vraiment soulagé», a déclaré à sa sortie l'un des rapatriés, Takeo Aoyama, salarié de l'entreprise sidérurgique Nippon Steel, cité par l'AFP. «Nous ne pouvions plus circuler librement et n'étions que partiellement informés [...] Le nombre de malades a commencé à s'envoler rapidement à un certain point, c'était effrayant», explique-t-il.

Des échos de la nuit:  En Chine, l'hécatombe causée par le coronavirus se poursuit


■ Le coronavirus de 2020 dépasse le Sras

Avec 5974 cas confirmés de contamination en Chine continentale, le nouveau virus dépasse désormais le nombre d'infections enregistré lors de l'épidémie de Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003. Ce précédent coronavirus avait contaminé dans le pays 5327 personnes. Le Sras avait fait 774 morts dans le monde, dont 349 en Chine continentale.


Quelques lectures