Le journaliste néerlandais spécialisé dans les affaires criminelles grièvement blessé par balles le 6 juillet à Amsterdam, Peter R. De Vries, est décédé de ses blessures, selon un communiqué de sa famille publié par le média néerlandais RTL.

«Peter s’est battu jusqu’au bout, mais n’a pas pu gagner la bataille. Il est mort, entouré de ceux qui l’aiment», ont déclaré les proches du journaliste, qui avait 64 ans.

«La mort de Peter R. de Vries me touche profondément. C’est presque inconcevable», a réagi sur Twitter le Premier ministre Mark Rutte.

Peter De Vries se trouvait depuis l’attaque entre la vie et la mort à l’hôpital, où il avait été évacué après avoir été touché par balles, dont une dans la tête, dans une rue du centre-ville d’Amsterdam, alors qu’il faisait encore jour. Il venait de quitter un studio de télévision après un talk-show dans lequel il était intervenu en tant qu’invité.

Des témoins ont entendu cinq coups de feu, avait rapporté la télévision publique NOS.

L’attaque a suscité de nombreuses réactions de journalistes et de personnalités politiques, y compris au-delà des frontières des Pays-Bas.

Deux suspects ont brièvement comparu vendredi devant la justice néerlandaise. Le juge d’instruction a prolongé de deux semaines la détention provisoire des deux hommes, identifiés par les médias nationaux comme Kamil E., un ressortissant polonais de 35 ans résidant à Maurik (centre), et Delano G., un habitant de Rotterdam âgé de 21 ans.

Une figure connue

Le journaliste et présentateur de télévision était une personnalité connue aux Pays-Bas pour son rôle dans plusieurs affaires criminelles. Il est régulièrement apparu en tant que porte-parole de victimes ou dans le cercle proche de témoins clé.

«Peter a vécu selon sa conviction : +À genoux, il n’est pas possible d’être libre+», ont déclaré sa famille et sa compagne dans un communiqué commun. «Nous sommes immensément fiers de lui et en même temps inconsolables», ont-ils ajouté.

Après l’attaque, Peter R. De Vries a été salué comme un «héros national», lui qui était un fervent défenseur de la justice qui s’est d’abord fait connaître pour ses reportages sur l’enlèvement du baron de la bière Freddy Heineken dans les années 1980.

«C’est une perte indescriptible. Nos pensées vont en premier lieu à la famille de Peter, à sa compagne et à tous ses proches», ont déclaré dans un communiqué commun RTL Pays-Bas, la société de production Fremantle Nederland et les collaborateurs de RTL Boulevard, émission dans laquelle M. De Vries intervenait régulièrement en tant qu’invité, comme c’était le cas le jour de l’attaque.

«L’influence de Peter reste plus forte que tout acte de haine», ont-il poursuivi.