Et Donald Trump annonça qu’il était positif au Covid-19. Officialisée vendredi à 6h56 heure suisse, la nouvelle aurait pu porter le coup de grâce à ce qui s’annonçait comme la journée de tous les dangers sur les bourses américaines. Ces dernières ont ouvert en recul marqué, l’indice Dow Jones perdant 1,46% et le Nasdaq -2,15%, tandis que la bourse de Tokyo a terminé sa séance dans le rouge. Le baril de pétrole américain reculait de 4% à 37 dollars, après avoir déjà baissé jeudi. L’or, valeur refuge, a pour sa part progressé, l’once valant aux alentours de 1903 dollars vendredi vers 17h40.

L’annonce du test positif du président américain s’est inscrite dans un contexte déjà passablement tendu. Au Congrès, démocrates et républicains n’avaient pas trouvé d’accord jeudi sur un nouveau plan de relance économique. Les premiers réclament 2200 milliards de dollars, tandis que les seconds proposent 1600 milliards. Le plan démocrate a été adopté jeudi soir à la Chambre des représentants, à majorité démocrate, un vote symbolique puisqu’il a peu de chances de passer la barrière du Sénat, à majorité républicaine.