Une personne a été légèrement blessée et deux autobus ont été incendiés jeudi après-midi par un groupe de jeunes indépendantistes basques, au visage masqué, à San Sebastian (nord), a-t-on appris de source policière. Il s'agit du premier incident sérieux à San Sebastian depuis le début de la journée de lutte annoncée par les séparatistes radicaux de Euskal Herritarok (Herri Batasuna), qui ont refusé de condamner les attentats en hommage aux quatre militants d'ETA tués lundi soir à Bilbao dans l'explosion de leur voiture chargée de dynamite.

Une personne a été légèrement blessée par des bris de vitres de l'un des autobus qui, une fois ses passagers et le chauffeur délogés par les séparatistes, a été complètement détruit par les flammes. L'autre véhicule, dont le conducteur a réussi à éteindre l'incendie avec un extincteur, a subi des dégâts importants.

AFP