Les réactions s’étaient fait attendre ces derniers jours, jetant le doute sur la solidarité européenne avec la France après la décision abrupte de Canberra de se tourner vers Washington et Londres pour assurer sa défense et de jeter au passage un gigantesque contrat d’achat de sous-marins français. Mais lundi soir à New York d’abord, puis de nouveau ce mardi à Bruxelles, les partenaires européens de Paris lui ont enfin exprimé leur soutien. Ils ont surtout dit assez clairement leur malaise face à ce qu’ils considèrent être une seconde manifestation brutale d’une approche «America First» de la part de Joe Biden, l’homme qui devait pourtant leur faire oublier les années Trump.