L’année 2019 ne s’est pas très bien terminée pour Juan Guaido. Ses appels à manifester, mi-novembre, sont restés lettre morte. Alors qu’il s’apprête à venir cette semaine au Forum économique mondial à Davos, il est déjà conscient que l’année 2020 s’annonce encore plus compliquée. Depuis le 5 janvier, Luis Parra, lui aussi député de l’opposition comme Juan Guaido, revendique le perchoir du président autoproclamé. Ce jour-là, Juan Guaido doit être réélu à la tête du parlement. Sauf qu’il n’arrive pas à pénétrer dans l’hémicycle, bloqué à l’extérieur du bâtiment par un cordon militaire.

Lire aussi: Juan Guaido prête serment comme président du Parlement